L'armée chinoise et l'armée japonaise se sont rencontrées autrefois. L'armée chinoise avait alors utilisé les armes saisies des mains de la partie japonaise pour défaire les forces japonaises d'élite, rappelle l'article.Les capacités de la défense nationale de la Chine ont réalisé un développement remarquable. Inciter à la guerre serait désastreux pour le Japon.L'article a de plus averti le gouvernement japonais de ne pas attendre d'éventuelles concessions de la part du gouvernement chinois.Ce dernier a réitéré sa volonté de sauvegarder avec le Japon les intérêts supérieurs des relations sino-japonaises. Cependant, cela ne peut être réalisé qu'avec les efforts des deux parties et sur la base du respect mutuel, ajoute l'article. sac vanessa bruno cuir noir pas cher
L'article souligne qu'il est impossible que le gouvernement chinois assume de manière unilatérale la responsabilité de cette action du Japon et qu'il n'échangera certainement pas la sécurité et la souveraineté territoriale du pays contre la paix.Selon l'article, l'essentiel de la dispute sur les îles Diaoyu ne repose pas uniquement sur une question de revendication territoriale.Le Japon s'est illégalement emparé des îles Diaoyu et de ses îlots adjacents à la fin de la première guerre sino-japonaise de 1894 à 1895. En accord avec la Déclaration du Caire et la Déclaration de Potsdam après la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Chine a repris les territoires envahis et occupés par le Japon, dont ces îles.La dispute territoriale est non seulement liée aux souffrances des pays asiatiques, dont la Chine, sous l'agression japonaise, mais elle relève également de l'acceptation par le Japon de l'issue de la Seconde Guerre mondiale, lorsqu'il a capitulé sans condition, déclare l'article.La dispute concerne en outre la sauvegarde de la victoire de la Guerre mondiale contre le fascisme.Si on laisse les forces de droite du Japon se développer sans contrôle tandis que son gouvernement nationalise le territoire d'autres pays, alors le militarisme japonais pourrait avoir une chance de renaître et de poser une menace à la paix régionale et mondiale, prévient l'article. sac vanessa bruno 2015 pas cher Le Chine souhaite voir une solution juste et objective au problème nucléaire iranien Mise à jour 28.09.2012 16h51 Le législateur suprême chinois Wu Bangguo, en visite en Iran, a déclaré mardi que la Chine souhaite voir une solution juste et objective au problème nucléaire iranien et s'oppose au développement et à la possession d'arme nucléaire par tout pays du Moyen-Orient.Au cours d'un entretien avec le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, M. Wu Bangguo, président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois), a aussi souligné que le droit d'un pays d'utiliser pacifiquement l'énergie nucléaire doit être garanti.Le gouvernement chinois pense toujours que le dialogue et la coopération contribueraient au règlement du problème nucléaire iranien, et il est contre le recours aux sanctions et même à la menace de la force dans les efforts pour résoudre le problème, a affirmé M. Wu, ajoutant que la Chine est prête à continuer de jouer un rôle constructif pour un règlement pacifique du problème nucléaire. sac lin vanessa bruno pas cher
Le dirigeant chinois a fait voeu que l'Iran poursuive les négociations et adopte une approche souple et pragmatique afin de faire avancer les pourparlers avec les six pays, à savoir les cinq membres du Conseil de sécurité de l'ONU et l'Allemagne.A propos des relations sino-iraniennes, M. Wu a indiqué que maintenir des relations amicales et coopératives entre la Chine et l'Iran correspond non seulement aux intérêts fondamentaux des deux pays et de leurs peuples, mais contribue aussi à la sauvegarde de la paix, de la stabilité et de la prospérité de la région.Le président Ahmadinejad a déclaré pour sa part que son pays préfère régler le problème nucléaire par le dialogue et la coopération et rester en contact avec toutes les parties concernées.L'Iran souhaite approfondir ses relations avec la Chine et élargir sa coopération pratique avec la Chine dans l'économie, le commerce, l'énergie, l'agriculture et les infrastructures.Wu Bangguo a entamé mardi sa visite officielle de quatre jours en Iran, dans le cadre d'une tournée qui le conduira aussi au Myanmar, au Sri Lanka et aux Fidji. [1] [2] [3]La détermination de la Chine à préserver sa souveraineté est inébranlable (COMMENTAIRE) Mise à jour 28.